Le rap n'est pas l'enfer des femmes, 28 mars 2019

Eloïse Bouton a fondé Madame Rap, « premier média en France dédié aux femmes dans le hip hop » en janvier 2016, « parce que le silence, de mise dans les médias traditionnels, sans doute par paresse, ne reflétait en rien l’activité des femmes dans le rap. Or, il y a un sacré vivier », mais peu accompagné d’un point de vue artistique.
Dans l’édito qui ouvre le site, la jeune journaliste, « féministe et fan de hip hop », explique : « Sur fond de racisme latent, de mépris ou d'ignorance de cette culture, la société nous apprend que le rap est la pire des musiques pour les femmes… Il ne s’agit pas d’être dans le déni en prétendant que tout va bien. Entre 22% et 37% des paroles de rap sont misogynes et 67% objectivent sexuellement les femmes »..

Lire l'article sur le site de la Fabrique Culturelle de la Sacem

  • 28 Mars 2019