HOC

Consentement : "Apprendre à dire non, ça change son rapport au monde", 4 décembre 2018

Avec leur nouveau média House of Consent, Eloïse Bouton et D' de Kabal veulent offrir des outils pour éradiquer toute violence de nos quotidiens. Ils montrent aussi que le consentement est au cœur de tout...

Lire l'article sur L'Obs

  • 04 Décembre 2018

Avec House of Consent, Éloïse Bouton questionne les liens entre violence et sexualité, 7 septembre 2018

House of Consent est une toute nouvelle plateforme en ligne pensée comme un outil d’éradication de la violence du quotidien, permettant une sexualité plus épanouie. Nous avons discuté avec la journaliste Éloïse Bouton, cofondatrice de ce site...

Lire l'article sur Cheek

  • 07 Septembre 2018

Je ne suis pas raciste..., mais j'ai des préférences, 15 janvier 2019

Tout le monde – ou presque – a un.e ami.e qui n’est pas raciste. Un.e ami.e très sympa et bienveillant.e. Adepte de voyages exotiques et toujours prompt.e à se "frotter à l’autochtone". Mais combien de fois nous retrouvons-nous habité.e.s par la gêne et la honte à l’écoute de ses récits de voyages et de ses "conquêtes amoureuses" ?...

Lire l'article sur HOC 

 

Médias et violences sexuelles, un problème de mots ?, 17 décembre 2018

Par pudeur, gêne, indélicatesse, sexisme ou manque de formation sur ces questions, les médias grand public adoptent souvent un traitement et un vocabulaire problématiques pour parler des violences sexuelles. A leur insu, ils contribuent alors à relayer et perpétuer la violence subie par les victimes...

Lire l'article sur HOC

 

Masturbation, outil d'émancipation sexuelle ou de domination ?, 10 décembre 2018

Anormale, honteuse, amorale… Honnie depuis la nuit des temps, la masturbation est aujourd’hui devenue un outil d’émancipation sexuelle et une revendication féministe. Mais l’est-elle véritablement ?...

Lire l'article sur HOC

 

Quand non voudrait dire oui, 3 décembre 2018

« No means no ». C’est ce que nous ont appris les nombreuses campagnes contre le viol depuis les années 1990. Pourtant, dans l’intimité, certaines femmes verbalisent parfois un « non » de principe, qui serait censé signifier « oui ». Pour quelles raisons ? Et quelles sont les conséquences de ce faux « non » ?...

Lire l'article sur HOC

 

Le mythe de l'érection, 12 novembre 2018

Dans notre société, l’érection est présentée comme la condition sine qua non du rapport sexuel. Cependant, on peut – par excès de prudence – s’interroger sur le bien-fondé d’une idée hétérocentrée et phallocentrée de la sexualité qui se focalise sur la tension du nerf érectile de monsieur. Quels sont les réels enjeux de l’érection ? Qu’en pensent les hommes ? Et les femmes ?

Lire l'article sur HOC

 

Héros masculins, modèles toxiques, 22 octobre 2018

Les hommes parlent peu des sujets qui piquent. On sait qu’ils se construisent derrière un mur silencieux, qui cache les réponses à des questions qu’ils n’osent que trop rarement formuler : leur intimité, la façon dont ils se sont construits, la solitude coupable de la masturbation, la peur de ne pas embrasser la figure du « vrai homme », partition essentielle pour être en phase avec les privilèges de leur genre…

Lire l'article sur HOC

 

Les violences au sein des groupes militants, 15 octobre 2018

Féministes, antiracistes, écologistes, LGBT+ ou humanistes, les associations militantes, qui prônent des valeurs de respect et d’égalité, n’échappent pourtant pas aux logiques de domination dans leur fonctionnement interne. Alors, comment faire quand des espaces présentés comme « safe » produisent de la violence ?

Lire l'article sur HOC

 

Simuler pour ne pas dire non ?, 1er octobre 2018

Mensonge anodin, stratégie d’évitement ou volonté d’empathie, la simulation sexuelle est traditionnellement perçue comme un comportement dit « féminin ».  Car quand les hommes feignent l’orgasme, cela questionne bien au-delà de leur simple absence de plaisir, mais remet en cause tout un système…

Lire l'article sur HOC

 

La violence des femmes sous silence, 20 septembre 2018

Aileen Wuornos, Nannie Doss, Élisabeth Bathory… Connaissez-vous ces noms ? Si ce n’est pas le cas, rien d’étonnant. Si au contraire, vous avez déjà entendu parler de ces serial killeuses, sachez que ces femmes rendues célèbres par leur actes violents font figure d’exception. En effet, depuis toujours, notre société rechigne à parler de la violence des femmes, qu’elle soit physique, sexuelle ou psychologique...

Lire l'article sur HOC

 

Ce que cachent les préliminaires, 10 septembre 2018

Ah, les préliminaires… Ce concept apparu au milieu des années 1980, avec pour mission de rallonger le temps entre le début du rapport sexuel et la pénétration. Enfin, les femmes seraient prises en compte dans leur sexualité et se verraient octroyer le droit de jouir, comme les hommes. Euh, vraiment ?...

Lire l'article sur HOC

 

Après avoir travaillé pendant des années sur les questions du consentement, des violences et de la sexualité, nous sommes arrivés au constat que la violence était présente dans tous les aspects de la vie, tout le temps, même là où on ne la voyait pas et qu’elle était souvent responsable de nombreux dysfonctionnements et souffrances dans notre intimité et nos relations aux autres. Nous avons alors émis le projet fou d’essayer de vivre une vie sans violence, en commençant par apprendre à l’identifier et à la traiter en temps réel.

Nous sommes Éloïse Bouton et D’ de Kabal, une femme blanche queer et un homme noir hétérosexuel, discriminé.e chacun.e à son endroit. Nous avons été victimes de violences et nous avons pris la mesure de leur impact sur la construction de notre intimité. Pour devenir, il faut d’abord être, nous sommes House of Consent.

House of Consent (HOC) est un espace safe qui vise à informer et accompagner sur la sexualité, le consentement, les violences et les liens qui peuvent exister entre ces trois formes d’interactions. Car nous sommes là pour témoigner que si la quête est difficile, elle est possible, et surtout que le chemin en vaut la peine.

À suivre ...

Voir le site de House of Consent

 

  • 25 Août 2018