Féminisme | Mars 2015

Article déjeuner débat à l'Hôtel Rapahël avec Véronique Valcke, Charlotte Renard, Jeanne Courouble, Roland Escaig, Nelson Monfort, Christian Mas, Ivan Dumezic, Cédric Audebert et Norbert Henrot dans le magazine Tentation n°97, printemps 2015

 

Diplômée de l'Institut Français de Presse et de la Sorbonne Nouvelle, Éloïse Bouton est aujourd'hui journaliste freelance spécialisée en société, culture et musique pour la presse écrite et le web, traductrice indépendante en anglais et aussi militante féministe. La première Française à avoir milité pendant deux ans au sein de l'organisation radicale Femen venue d'Ukraine. Il fallait oser. Mais son livre Confession d'une ex-Femen, qui vient de paraître aux Editions du Moment, est parfois...

 

Article déjeuner débat à l'Hôtel Rapahël dans le magazine Tentation n°97, printemps 2015

Article déjeuner débat à l'Hôtel Rapahël dans le magazine Tentation n°97, printemps 2015

  • 21 Mars 2015

"Françoise Hardy ou la misogynie à l'ancienne", tribune dans le Huffington Post, 9 mars 2015

Ah Françoise Hardy, toute une génération, une époque et la figure de proue du yéyé, cette bande d'ultra whites bien propres sur eux, venue assassiner le rock n' roll à coups de twist mièvre et de conformisme dégoulinant dans les années 60, imposant l'insipidité comme ingrédient inhérent à la variété. Ce calque mesquin de la subversion anglo-saxonne qui nous a valu des « Biche oh ma biche » pendant que Curtis Mayfield et The Impressions chantaient « It's All Right » outre-Atlantique. Passons.

Françoise Hardy donc, sort un livre dans lequel elle dézingue tout le monde. Les bonnes feuilles parues dans Le Figaro - une compilation d'invectives envers les femmes progressistes...

Lire l'article en entier sur le Huffington Post

  • 09 Mars 2015

"Quand La Barbe moque l’absence de femmes au pouvoir", article dans Le Monde, 7 mars 2015

Le 10 février, elles ont débarqué dans l’auditorium du Monde, où devait se tenir une soirée de débats consacrés aux « voix de l’économie ». Motif de la colère des militantes féministes du collectif La Barbe ce jour-là : sur les 17 économistes invités, 16 sont des hommes. « Les expertes ne sont pourtant pas si difficiles à trouver », relève Eloïse Bouton, membre du groupe depuis 2010, qui figurait parmi les « barbues »...

Lire l'article en entier sur le site du Monde

  • 07 Mars 2015