Féminisme

"Femen, j’ai été interpellée pour exhibition : mon torse nu n’est pas forcément érotique", tribune dans le Plus de L'Obs, 17 janvier 2014

Mardi, en écoutant la conférence de presse de François Hollande, l'une de ses déclarations m'a interpellée : "Il y a des actes et des paroles antisémites (...). Il y a des actes anti-chrétiens, avec des personnes qui pensent qu'on peut s'exhiber dans une église et faire des gestes qui touchent profondément les croyants. Aucun de ces actes ne peuvent être acceptés."

Et là, je me suis sentie visée. Crise de paranoïa de ma part ou égocentrisme démesuré ? Décidément, je cumule les pathologies. Car voyez vous, j'ai récemment appris que j'étais exhibitionniste. Le 7 janvier dernier, j'ai reçu une convocation à une audition au commissariat du 8e arrondissement de Paris. En me présentant dans les locaux de la police le 8 janvier à 11h30, je me suis retrouvée placée en garde à vue pendant huit heures. Motif : exhibition sexuelle, suite à une plainte déposée par le curé de la Madeleine après l'action Femen menée le 20 décembre 2013 dans son église...

Lire la tribune en entier sur Le Plus

  • 17 Janvier 2014

"Une Femen mime un avortement : cette Femen, c’était moi. Voici ma version des faits", tribune dans le Plus de L'Obs, 24 décembre 2013

De retour dans mon foyer démoniaque, j'ai découvert sur internet les premiers articles relatant l'action. Et là, véritable miracle de Noël, le foie de bœuf avait muté en miction mécréante.

 Mon Père, ce n'est pas bien de mentir, Dieu ne vous l'a pas appris ? Que conseillez-vous aux mystificateurs qui viennent confesser leurs péchés ? De réciter un pater, c'est bien cela ? Serez-vous prêt à maintenir vos propos face à la justice et dans l'enceinte d'un tribunal de la République ? Je trépigne d'impatience...

Lire la tribune en entier sur Le Plus

  • 24 Décembre 2013

"Je suis féministe : et non, je ne suis pas une misandre aux cheveux gras et hystérique", tribune dans Le Plus de l'Obs, 19 décembre 2013

Trois Françaises sur quatre pensent que le féminisme est un concept qui a encore du sens aujourd'hui. C'est ce que révèle un récent sondage réalisé par 20 Minutes-CSA-Terrafemina. "On a été surpris par l’ampleur de ce résultat : même si cette perception globalement positive n’équivaut pas à un engagement, cela montre que ce n’est pas un simple féminisme symbolique en souvenir des batailles passées mais bien que la lutte a toujours lieu d’être", indique Nicolas Fert, chargé d’étude sénior au Pôle Opinion du CSA.

 Merci de nous rappeler qu'être féministe n'est pas une incongruité. Enfonçons une porte grand ouverte ; dans un monde d'étiquettes...

Lire la tribune en entier sur Le Plus

  • 19 Décembre 2013